Skip to content
14 novembre 2011 / cousublake

Kiton, la chaussure des « princes »

Kiton-ART. CHICAGO TWO / F.G26

La réputation des tailleurs napolitains, pour lesquels Stendhal ne tarit pas d’éloges en son temps, boostés à la fin du XIXè par la classe aristocratique parténopéenne, possède encore aujourd’hui, et dès 1950 (Ciro Paone réunit alors sous son égide les meilleurs tailleurs de la ville, les aidant à se fournir en draps de qualité) leurs dignes et prestigieux héritiers: la famille du célèbre Ciro Paone, qui fabrique les plus beaux costumes du monde* et et fonda la société Kiton en 1968.  Pas plus de 20 000 costumes par an (Versace ou Armani en produisent le même nombre… par jour), à raison de 3500€ en entrée de gamme et jusqu’à 30 000€ si vous tenez absolument à une pièce en poil de vigogne (George Clooney porte un costume Kiton dans Intolérable cruauté). Le nombre de 180 chemises par jour ne saurait être dépassé et le prix s’échelonne de 300 à 600€ pièce, et la fabrication est divisée en plusieurs ateliers spécifiques et pointus: l’atelier « manches », le plus délicat, est dévolu aux tailleurs les plus expérimentés.  200 ouvriers dans l’atelier vestes, 50 dans celui des pantalons, pour un total de 500 employés. Pour assurer le renouvellement de cette main d’oeuvre à la fois rare, initiée, séculaire et très expérimentée, la maison a ouvert en 2001 sa propre école dans un hangar qui jouxte l’usine. Il faudra dix bonnes années, à supposer que l’apprenti tailleur en ait le talent, pour s’assurer qu’il aura les compétences lui permettant de s’atteler à la confection d’une veste. Dans l’atelier chaussures, enfin, 8 paires sont réalisées par jour, pas une de plus… Source: Monde2, 11 oct.2008, par Samuel Blumenfeld.

Les chaussures Kiton: Le cuir utilisé pour la partie supérieure vient de France et d’Italie; il est coloré en utilisant une couleur organique. La semelle extérieure, avec sa couverture de liège, est cousue à la semelle. Avant d’atteindre l’atelier du cordonnier, le cuir est vieilli deux ans sous terre, dans un mélange de chênes, de châtaigniers et de fleurs de mimosa. Ce mélange se dessèche à la graisse et ferme les pores du cuir, le rendant plus léger, plus souple et plus isolant. Tranche de prix: de 800€ à plus de 1500€. À voir et à lire absolument la collection, et les secrets de fabrications des chaussures Kiton: SCARPE_CAMPIONARIO definitivo.pdf.

Quelques points de vente Kiton:
Paris: 29 rue Marboeuf – 75008 Paris
Italie: New Milano, Capri, Roma, Venezia
Londres: Clifford Street, W1 London

*Ciro Paone a introduit dans le métier une notion encore inconnue dans le métier de tailleur hors des limites de Naples: l’idée qu’un costume se doit d’être à sa manière un chef-d’oeuvre dont le prix, comme celui d’une oeuvre d’art, n’est pas fixé à l’avance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :